view_in_browser
LA LETTRE DE L'ÉCRIVAIN #17
Vaincre le syndrome de la page blanche

Savez-vous ce qu'est la leucosélophobie ?

C'est le terme scientifique pour ce que la plupart d'entre nous connaissons bien : la peur de la page blanche. 

Wikipedia nous dit que "ce phénomène peut être dû à la volonté tellement grande de faire une œuvre parfaite, que toute idée qui vient à l'esprit de l'auteur lui paraît systématiquement mauvaise, de telle sorte qu'il devient alors impossible pour lui de commencer ou de compléter son œuvre. (...) Elle peut se traduire, lorsqu'elle se prolonge dans la durée, par un abandon de l'auteur ou une période de dépression au cours de laquelle il perd totalement confiance en lui."

Je vous parlais la semaine dernière des ravages du perfectionnisme. La leucosélophobie est sa conséquence la plus grave. 

Je suis experte du syndrome de la page blanche, car je me bats contre lui tous les jours. Oui, je suis romancière professionnelle depuis douze ans (et scénariste depuis bien plus longtemps), mais même au bout d'une quinzaine de livres, il me guette au quotidien.

J'ai essayé mille antidotes contre le syndrome de la page blanche.

Je ne me souviens pas d'un "remède" suggéré par un auteur quelque part, que je n'ai pas essayé — excepté peut-être les bottes anti-gravité de Dan Brown. (Je suis même allée voir une médium à Las Vegas. Elle m'a prescrit une bougie bleue).

La plupart de ces remèdes fonctionnent.. un jour, une semaine. Et la page blanche revient. 

Au fil du temps, j'ai créé ma propre pharmacopée, voici quelques-uns de mes remèdes les plus efficaces (pas d'ordre particulier) : 

1. changer d'air (écrire dans un nouveau décor)

2. faire un sprint (c'est ici !)

3. écrire à 5h du matin (le meilleur moment de la journée pour la concentration)

4. créer un storyboard visuel (raconter l'histoire du chapitre qu'on veut écrire grâce à des images d'inspiration)

5. écouter une playlist (les bandes originales des films sur Spotify)

6. méditer/marcher avant d'écrire (même 5 minutes)

7. lire des livres de structure narrative (ça donne toujours des idées) 

Je ne m'arrête jamais d'expérimenter. Je teste en ce moment un concept de coloriage magique pour la productivité, et un diagramme ésotérique fait de cercles concentriques pour l'organisation de mon intrigue. Ce dernier plaît beaucoup à mon chat (voir photo ci-dessus).

Et puis, il y a biensûr les vrais remèdes de grand-mère pour la santé cérébrale, donc créative : une dose minuscule de café, du thé Oolong au jasmin et des pilules de ginseng coréen.

Mais tous ces traitements seront inefficaces si on n'a pas préalablement appliqué LE baume contre la page blanche.

Aucune méthode, douce ou musclée, ne pourra être efficace au long terme, si dans votre pharmacie vous n'avez pas un élément essentiel :

La compassion envers vous-même.

Si vous prenez ces remèdes listés plus haut, l'esprit plein de ressentiment envers cette "maladie" et vos faiblesses qui l'ont permise, alors vous continuerez d'en souffrir. 

Si au contraire vous acceptez que la créativité connaît des cycles, que cela aussi, ça passera ; si vous exigez de vous-même la bienveillance, malgré les "jours sans" qui s'allongent ; si vous vous installez à votre pupitre sans attendre de résultats. Alors bientôt, les mots vont refleurir sur votre page. 

La créativité a ses saisons. 

Il y a eu des étés dans le passé, il y en aura encore.

L'hiver a gagné sa place dans notre calendrier tout autant que l'été. Sans lui, pas de printemps, pas de ce renouveau dont la créativité a tant besoin. 

Apprenons à accepter les hivers de notre muse, à lui offrir le baume de la compassion, et enfin à la guérir, en douceur, avec nos meilleurs remèdes.

Et alors, telles ces fleurs étranges dans mon jardin africain, qui ne fleurissent que lorsque l'arbre a enfilé sa parure d'hiver... je fais le pari qu'elle nous surprendra.

Caroline

PS : Est-ce que quelqu'un connaît le nom de cet arbre ?

 

facebook amazon instagram website
LE CHAT DE L'ECRIVAIN


Vous recevez ce mail parce que vous vous êtes inscrit sur notre site ou parce que vous avez effectué un achat.

Désinscrivez-vous ici
MailerLite