Bonjour !

L'actualité du mois de janvier a été particulièrement riche, en particulier sur le terrain des rançongiciels.

Mais la cybersécurité et la prévention de la fraude ne se limitent pas à ce type d'attaque, il faut voir plus large.

Aujourd'hui je vous propose un menu complet :

  • Nouvelle séance de fraudologie : l’assurance cyber
  • Les conséquences d’une vaste cyber attaque sur la ville d’Angers
  • Le faux technicien bancaire et les banques en ligne
  • Psychologie de la fraude : le biais de confirmation

 

Nouvelle séance de fraudologie : l’assurance cyber

 

Qu’est-ce qui fait un bon dispositif de prévention de la fraude ?

Dans une attaque il y a 3 phases : avant, pendant et après.

« Avant » l’attaque il faut mettre en œuvre les bons outils et former les équipes.
« Pendant » il s’agit aussi de compétence et aussi de vigilance. Donc de sensibilisation et de formation.

Mais « après » ?

Comment est-ce que vous avez prévu de gérer une crise lorsqu’elle apparait ?

Je suis convaincu que l’assurance cyber va devenir aussi naturelle qu’une Responsabilité Civile ou une prévoyance.

Mais vous vous demandez peut-être ce qu’elle peut couvrir, combien elle coute, qui sont les bons assureurs sur ce sujet ?

C’est pour vous que j’ai enregistré ce nouvel épisode du podcast avec Frédéric Peynoche qui est courtier en assurance.

Il vous dit tout ce que vous avez besoin de savoir.

Vous pouvez retrouver le podcast sur votre application préférée ou bien en suivant les liens ci-dessous.

Apple Podcasts / Google Podcasts / Spotify / Sur le site de la fraudologie

Bonne écoute !

 

Les conséquences d’une vaste cyber attaque sur la ville d’Angers

 

Dans la nuit du vendredi 16 janvier au samedi 17 janvier, la ville d’Angers a subi une violente attaque qui a totalement paralysé son système informatique.

Il semble que ce soit le compte personnel du maire qui a été piraté et c’est par lui que l’ensemble du système aurait été infecté.

Pour assurer les services essentiels, on a ressorti les fax, les annuaires papier et les blocs note.

Découvrez ce reportage vidéo ici : Cyberattaque à Angers

Au delà des conséquences pour les usagers, imaginez l’impact sur le personnel qui doit revenir à des procédures papier, sans téléphone, sans mail.

Comment est-ce que vos collègues réagiraient dans la même situation ?

 

Le faux technicien bancaire

 

Si je vous dis « usurpation d’identité » ou « escroquerie », à quoi est-ce que vous pensez ?

Fraude au président ou faux fournisseur ?

Oui, ce sont les 2 principaux modes opératoires pour vous voler de l’argent.

Mais est-ce que vous auriez aussi pensé au « faux technicien bancaire » ?

La confiance est fondamentale dans votre relation avec vos banques.

Et les fraudeurs le savent.

Quoi de mieux pour arriver à leurs fins que de prendre la main sur votre ordinateur et de faire les virements à votre place ?

Ça vous parait trop gros ?

Croyez-le ou non, un jour j’ai moi-même eu au téléphone l’homme qui appelait les clients de la banque pour laquelle je travaillais en se faisant passer pour notre service technique.

Une expérience qui marque.

Dans cet article, c’est une banque en ligne qui alerte ses clients mais posez-vous cette question : comment vous ou vos équipes accueilleriez un technicien qui veut s’assurer que vos échanges bancaires fonctionnent correctement ?

 

Psychologie de la fraude : le biais de confirmation

 

Dans ma lettre précédente, j’ai commencé à vous parler des biais cognitifs dont le fonctionnement a été étudié notamment par le psychologue Daniel Kahneman.

Aujourd’hui, intéressons-nous au mécanisme qui peut vous empêcher de voir que vous êtes en train de vous faire manipuler : le biais de confirmation.

A la fin d’une discussion avec quelqu’un qui n’est pas du même avis que vous, est-ce que vous avez déjà eu le sentiment d’avoir raison ? D’être conforté dans votre opinion ? D’avoir convaincu votre interlocuteur ?

Et bien il y a de grandes chances pour que lui aussi ait exactement le même sentiment que vous alors même qu’il a une opinion très différente.

Comment est-ce possible ?

Tout simplement, l’un comme l’autre vous n’avez retenu de votre débat que les arguments qui allaient dans votre sens.

Notre esprit a besoin d’éliminer tout ce qui provoque de l’inconfort.

Et nous faisons tout pour l’éviter : c’est le biais de confirmation.

Quand mon invitée Sandie qui a vécu une fraude au président s’enferme dans l’histoire que le fraudeur lui a racontée, elle est victime de son propre biais de confirmation.

Il est très difficile de lutter contre ses propres biais car ils sont totalement inconscients. Mais vous pouvez adopter des méthodologies qui peuvent vous aider à les minimiser.

Face au biais de confirmation, une solution est de chercher à infirmer ce que vous pensez.

Cherchez volontairement et systématiquement les arguments ou les indices qui peuvent contredire ce que vous pensez.

Pour cela, travailler en équipe et encourager la contradiction est un point de départ solide, sachant qu’on repère beaucoup plus facilement les biais cognitifs chez les autres que chez soi.

Acceptez donc la contradiction de vos collègues : ils vous veulent du bien !

A bientôt


Denis Pénot - Fraudologue | 33 bis rue de la minoterie, Saint-Léger les vignes
Cet e-mail a été envoyé à | Se désabonner | Transmettre cet email à un ami
Fourni par MailerLite