Hello,

Au programme cette semaine

  • À quoi vont ressembler mes 90 prochains jours ?
  • Que fait-on si ce confinement dure 8 mois supplĂ©mentaire ? 
  • Les leçons de Scott Kelly, un astronaute Ă  la retraite
  • Un paquebot et 64 cases pour un Ă©chec et mat

 


Lundi, j’ai lu comme (presque) Ă  chaque fois la newsletter de Mark Manson. Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore, c’est un auteur que j’aime beaucoup. Je l’ai dĂ©couvert avec son livre “The Subtle Art of not Giving a F*ck” (L’art Subtil de s’en foutre). 

Le livre est excellent, puisqu’il prend le contre-pied de la rhĂ©torique habituelle des bouquins de dĂ©veloppement personnel. Non, la vie n’est pas toujours positive. Et non, ce n’est pas en croyant trĂšs fort Ă  nos rĂȘves qu’ils se rĂ©aliseront (affirmation positive
). 

Et cette newsletter de Mark Manson alors ?

J’y viens ! Il partageait sa difficultĂ© Ă  rĂ©flĂ©chir Ă  la suite. L’aprĂšs-confinement
 Je me suis beaucoup reconnu dans ses mots. 

Personne ne sait quand nous sortirons de cette crise. Les estimations changent tout le temps, et bizarrement, le retour à la normal s'éloigne de plus en plus. 

Dans un live matinal pour LiveMentor cette semaine, on m’a posĂ© la question sur la situation des freelances face Ă  cette crise. 

Comment les freelances vont-ils réussir à sortir de cette crise ?

Difficile d’avoir une rĂ©ponse claire Ă  cette question
 

Les prochains mois, voire prochaines annĂ©es sont remplies d’incertitude. À titre personnel, j'ai du mal Ă  formaliser de nouveaux objectifs prĂ©cis sur lesquels concentrer mes efforts Ă  moyen-terme. 

Comment avoir une vision claire sur notre business, lorsqu’on ne sait mĂȘme pas Ă  quoi ressemblera le prochain mois ?

Le premier trimestre vient de se terminer. L’heure pour moi de faire un premier bilan. Certains d’entre vous le savent, je fonctionne sur des plans de 90 jours. J’en parle dans le bilan 2019.


Pour ce deuxiĂšme trimestre, pas simple...

Manson a justement posé une trÚs bonne question lundi. 

“Imaginons le pire scĂ©nario. Nous devons rester confinĂ©s pour les 8 prochains mois. La plupart de nos projets sont annulĂ©s. Que faisons-nous de ce temps disponible ? 

Ma réponse à cette question a déterminé la direction de mes trois prochains mois. 

1. Terminer la premiĂšre version de mon livre

Aujourd’hui, je dois reporter certains projets clients et d’autres idĂ©es en tĂȘte pour Tribu IndĂ©. TerminĂ© aussi les rencontres-cafĂ©s plusieurs fois par semaine.

Ce temps disponible, je le consacre au principal objectif de cette année. Ce livre. 

2. Travailler sur des projets plus long-terme pour Tribu Indé

J’ai longtemps hĂ©sitĂ© Ă  mettre en pause le podcast pendant cette pĂ©riode. Mais j’avais toujours cette envie de rencontrer de nouvelles personnes et partager ses discussions. Les chiffres d’écoutes sont en lĂ©gĂšre baisse, mais je construis pour le long-terme. 

Encore une fois, les objectifs que vous pouvez vous fixer pour les prochains mois ne sont pas lĂ  pour ĂȘtre atteints. Ils vous donnent une direction Ă  suivre pour Ă©viter de vous Ă©parpiller en vous concentrant sur vos projets. 

Nous avons la chance d'organiser notre temps comme on le souhaite. Je crois beaucoup dans l'importance de développer d'autres projets en dehors de notre activité de freelance. Ces projets sont des leviers incroyables pour aller chercher de nouvelles opportunités.

À mon Ă©chelle, le podcast est un excellent exemple. L'Ă©pisode d'aujourd'hui avec Pierre va aussi dans ce sens. 

Profitez-en pour replonger dans vos idées, mettre à plat certains projets longtemps repoussé. C'est le moment de s'y consacrer, tranquillement et à votre rythme.

Je suis curieux de votre rĂ©ponse Ă  la question de Mark Manson. N’hĂ©sitez pas Ă  me la partager en rĂ©pondant Ă  ce mail.

 


Le nouvel épisode de Tribu Indé 

Cette semaine, c’est avec Pierre Guilbaud que j’ai discutĂ© ! 

On se connaĂźt depuis quelques annĂ©es et notre premiĂšre rencontre n’a pas dĂ©marrĂ© de la meilleure des façons ! Je vous laisse la dĂ©couvrir dans l’intro de l’épisode. 

Pierre accompagne aujourd’hui des startups Ă  impact pour accĂ©lĂ©rer leur croissance. Il y a un an, il Ă©tait encore chez Google.

Pourquoi décide-t-il de tout quitter ? 

Beaucoup de remise en question et une envie profonde de retrouver du sens dans ce qu’il fait. Et en moins d’un an, tout est allĂ© trĂšs vite ! Vous allez l’entendre, Pierre est dans l’action. 

 

Pour lui, pas question de rĂ©flĂ©chir 6 mois sur son offre, son positionnement, son why ou son IkigaĂŻ. Il se confronte donc rapidement Ă  ses clients cibles et signe ses premiĂšres missions avant mĂȘme de quitter Google. 

Quelques sujets abordés : 

  • Ses stratĂ©gies pour trouver ses premiers clients
  • Comment construire son positionnement et dĂ©passer la thĂ©orie ? 
  • Pourquoi ne fait-il pas le choix de se spĂ©cialiser dĂšs son lancement ? 
  • Sa vision du freelancing et son organisation (avec ses projets Ă  succĂšs)

43. Trouver ce qu’on aime ne s’apprend pas dans les livres

 


PĂ©pites et lectures

Jean-Charles Kurdali vient de lancer son Book Club. Suite logique quand je sais qu’il lit plus d’un livre par semaine (oui, quand mĂȘme !).

J’ai donc attaquĂ© l’une de ses recommandations avec Le Joueur d’Échec de Stefan Zweig. Courte nouvelle de moins de 100 pages que j’ai dĂ©vorĂ©. 

Je vous partage Ă©galement un court essai de Seth Godin. “Calm also has a coefficient”. La panique se propage trĂšs vite. Des turbulences dans un avion, une personne angoissĂ©e, puis deux, puis dix. ForcĂ©ment, vous risquez d’avoir, Ă  votre tour, un excĂšs de panique. 

Les chaĂźnes d’informations maĂźtrisent d’ailleurs trĂšs bien ce coefficient de panique. C’est ce qui fait rester de nombreux français devant leur tĂ©lĂ© toute la journĂ©e.

Et si on faisait un peu plus de place au calme et au silence ?

Scott Kelly est un astronaute Ă  la retraite. Il a passĂ© presque un an dans la Station Spatial Internationale. Le confinement, il connaĂźt. Dans cet article pour The New York Times, il partage son retour d’expĂ©rience pour mieux vivre cette pĂ©riode inĂ©dite. 

S’il n’y avait qu’un site Ă  retenir pour connaĂźtre les mesures prises par le gouvernement pour aider les indĂ©pendants ? Le petit dernier de Shine. Tout est clair, simple, avec les bonnes informations. Enfin un peu de simplicitĂ©. 

David Perell est un crĂ©ateur que j’observe beaucoup ces derniers mois. Il y a quelques semaines, il a partagĂ© 18 principes qu’il applique Ă  son business depuis un an. Je n’ai jamais pris le temps de faire le mĂȘme exercice. Je vais corriger ça dĂšs maintenant



C’est tout pour aujourd’hui ! 
À trùs vite,

ps : vous apprĂ©ciez le contenu de cette newsletter ? Il suffit de me laisser une note sur Itunes, 5 Ă©toiles est la meilleure ! 😉

pps : on vous a transféré la newsletter et vous souhaitez nous rejoindre ? Abonnez-vous, bienvenue ! Je vous attend avec une petite surprise... 

--

Envoyé par Alexis Minchella

 
 
 

Cet e-mail a été envoyé à | Se désabonner | Transmettre cet email à un ami