La Vraie Dose #1

"Start with why" : savoir pourquoi tu veux mener ton projet avant de te demander comment tu vas le construire...

Salut ,

Nous y voilà, c'est l'heure de la première newsletter de La Vraie Dose 😱.
Je ne te cache pas que je suis un peu stressée à l'heure où j'écris ces lignes car j'ai vraiment envie qu'elle te plaise, qu'elle te donne toute l'énergie que tu attends.
Mais allez, je me lance ! C'est ça, l'entrepreneuriat finalement... Être constamment en situation de panique extrême mais y aller quand même car personne ne le fera à ta place. Tu vois de quoi je parle, je pense ;)

Aujourd'hui, je veux te parler d'une philosophie / d'un état d'esprit / d'un cadre de pensée entrepreneurial qui me tient vraiment à coeur. : "Start With Why" (que l'on pourrait traduire par "démarrer par ton pourquoi"). On essaie souvent de réfléchir à comment faire les choses, à trouver un "moyen" face à une situation, un problème. Pourtant, à mes yeux, c'est en réfléchissant à pourquoi tu veux entreprendre, à ton but, que tu vas véritablement avoir une vision pour ta carrière entrepreneuriale. Crois-moi, c'est bien moins philosophique qu'il n'y parait et c'est au contraire tellement indispensable pour faire face aux complexités quotidiennes. Identifier la mission de son projet, son pourquoi, c'est bel et bien la meilleure façon de le mener à bien, c'est pour cela que je choisis d'inaugurer LVD (La Vraie Dose pour les intimes) avec ce sujet. Et je vais te donner un vrai outil, à la fin de ce mail, pour t'aider à trouver ton "pourquoi" entrepreneurial et ensuite à t'y attacher avec conviction tout au long de la vie de ton entreprise. Alors suis-moi pour sortir un peu la tête de l'eau et retrouver tes vraies ambitions ! :)

😳 Qu'est-ce donc que cette histoire de "Start With Why" ?

Bon alors, commençons par le commencement, d'où nous vient cette histoire bien en english de "Start With Why" (démarrer par ton pourquoi). Et bien, cette idée de se demander pourquoi l'on fait les choses, avant de se demander comment procéder, je l'ai découverte lors de mes premières heures en tant qu'employée dans une startup. Les fondateurs de cette dernière me glissent alors dans les mains un livre qui va véritablement changer ma façon de travailler, et plus tard impacter ma façon d'entreprendre : "Start With Why" de Simon Sinek

Allez, si on est honnête un instant, ma première réflexion a été quelque chose comme "ah super un livre américain un peu bullshit comme on les aime et que l'on pourrait résumer en un demi article de blog". Et peut-être que toi même tu te dis, ça m'a l'air bien philosophique tout cela mais ce n'est pas un bouquin un peu gentillet qui va faire tourner ma boîte. Spoiler Alert : en fait si !

J'en démarre la lecture quelques semaines plus tard, un peu par hasard, un dimanche un peu ennuyeux du début d'automne (j'aime bien donner un peu de contexte). Il faut dire que j'avais bien saisi que ce fameux "Start with why" faisait partie intégrante de la startup dans laquelle je travaillais et qu'il fallait franchement que je m'imprègne de cette philosophie. J'avais ma petite idée sur la chute de ce livre : il fallait se demander pourquoi faire les choses et non comment. En soi, cela faisait sens dans mon esprit. Il fallait parfois sortir la tête du guidon pour prendre un peu de recul sur les choses. Mais cela me semblait malgré tout bien trop théorique pour être applicable dans cette merveilleuse course contre le temps que représente la vie d'une startup naissante.

Et puis finalement, ce livre s'est révélé être bien plus profond que cela. L'auteur y explique comment les meilleurs leaders du monde parviennent à créer des équipes épanouies et performantes : ils ne leur donnent pas des ordres et des processus à appliquer mais ils les inspirent, ils les portent au travers d'une vision. En d'autres mots, ces leaders ne prennent pas leurs équipes pour des petites mains exécutantes dont il faut surveiller chaque action mais au contraire ils incitent leurs coéquipiers à se prendre de passion et d'engagement pour chaque projet. Je comprends rapidement que c'est bien loin d'être tape à l'oeil et que le livre est plus puissant qu'un guide du manager 3.0. Il faut prendre les choses dans le bon sens et réfléchir en premier lieu à la raison d'être d'un projet, à "pourquoi" nous avons décidé de nous en emparer. Tout simplement parce que ce sera la meilleure façon de se motiver soi-même puis demain de motiver ceux qui rejoindront l'entreprise.

 

🙋Et toi dans cette histoire, pourquoi as-tu décidé d'entreprendre... et pourquoi CE projet ?

 

Que tu réfléchisses à ton projet entrepreneurial ou que tu te sois lancé avec énergie, il faut que tu prennes le temps de te poser afin de définir tes "pourquoi" : Pourquoi ce projet ? Pourquoi tu veux entreprendre ? Pourquoi tu veux entreprendre ce projet ?

Si je te croise demain dans la rue, seras-tu capable de me répondre du tac au tac ? Pas forcément, car là tout de suite si je te demande où en est ton projet, tu vas me dire que ce n'est pas évident de trouver tes premiers clients (ou alors tu vas gentiment me faire croire que tu croules sous les appels/mails car c'est ainsi que les normes sociales veulent les choses mais tu seras bien énervé de devoir me mentir), que l'administratif c'est très très chiant (on a dit qu'on mettait un petit peu les pieds dans les plats nan), que tu as du mal à trouver ton équilibre vie pro / vie perso, que tu ne sais pas si tu as vraiment les épaules pour porter ce projet, enfin bref que tu as des doutes et tu ne sais pas comment les résoudre, que tu as la tête dans l'opérationnel, dans la gestion mais que tu as gentiment oublié où tu voulais aller avec cette entreprise... Tu me vois venir ?

Se demander comment faire les choses plutôt que pourquoi c'est un peu la meilleure façon d'être submergé par toutes les galères qui nous tombent sur le nez, l'entrepreneuriat ayant sa petite réputation en terme d'aimant à galères. Et surtout, c'est la meilleure façon d'avancer à petits pas, au jour le jour, sans avoir une vision sur là où tu veux emmener ton projet aujourd'hui, demain, dans 10 ans. Bref c'est perdre le "focus". Le focus sur quoi ? Sur ta mission ! La mission de ton projet ! Celle qui t'a fait découvrir l'entrepreneuriat. Celle qui t'a fait te dire "je suis capable". Et on a tendance à ne plus trop se souvenir de cette mission les jours pluvieux d'hiver quand il n'y a plus une seule fichue capsule de café (regarde tout de même au fond de ton placard, nous ne sommes pas à l'abris d'une bonne surprise).

 

🙈C'est formidable de connaître le "pourquoi" de son projet mais ce n'est pas toujours évident de s'en souvenir quand il n'y a plus de café ni de wifi...


Si je suis honnête avec toi, et tu l'as peut-être lu sur le petit texte que je t'ai glissé sur le site de La Vraie Dose, je suis vraiment cette personne qui perd le focus, qui perd de vue sa mission car je peux parfois glisser un peu vite dans le monde merveilleux des angoisses (je fais souvent un petit coucou à mon ami le syndrome de l'imposteur sur le chemin, nous en reparlerons). Avec mon premier projet entrepreneurial, KARMERZ, ma mission était d'offrir à chacun la possibilité de se créer un réseau professionnel pour accéder à la carrière qu'il souhaite, et ce quelque soit son milieu socio-économique ou encore son parcours. C'est sexy, c'est envoutant, c'est sociétal, c'est chic dans les diners (que je ne fais plus trop pour des raisons de pouvoir d'achat de l'entrepreneur, tu vois là où je veux en venir). Donc oui très belle mission. Mais quand tu n'as pas de wifi (coucou SFR), que tu n'es pas loin d'hyperventiler avant un RDV ultra-méga-important-de-la-mort-qui-tue (au moins) ou encore que personne ne répond à ce fichu questionnaire qui va pourtant te servir grandement à ton étude de marché, comment dire... la mission tu l'as un peu oublié en te levant ce matin.

Ce qui est très drôle, c'est que j'ai eu tendance à parfois me perdre dans mes petites paniques et mes petites bidouilles quotidiennes pour La Vraie Dose, alors que j'ai tout de même démarré ce projet il y a une semaine (oui je fais fort). J'ai donc déjà fait un stage dans chacune des cases suivantes :"je ne vais jamais y arriver", "j'ai plus assez de sous, est-ce bien sérieux de lancer un deuxième projet" et "je ne sais pas du tout où je vais avec ce fucking projet, je fais encore un truc pour rendre les gens heureux mais si je me trouvais un CDI plutôt" (cette case là, c'est un petit peu ma spécialité personnelle mais je t'y invite quand tu veux). 

Donc nous sommes bien d'accord, la théorie du pourquoi faire les choses est fort jolie mais dans le monde réel ici bas, loin du pays des licornes, ce n'est franchement pas évident de se poser en se disant voilà pourquoi je veux faire ce projet et voilà pourquoi je vais entreprendre. Il est vrai que ces questions sont tout de même très imposantes...

Alors on en reste là et on se dit à la semaine prochaine ? Mais naaaaaaan, je t'ai promis une Vraie Dose d'énergie je te dis ! La structure sera toujours globalement la même, on met les pieds dans le plat, on pleurniche 5 minutes sur notre sort et hooooop on trouve la solution magique, le truc qui va te donner envie de courir partout dans ta maison ou dans ton bureau parce que tu as une niaque de folie en chantant une chanson bien pêchue comme on les aime (nan y'a que moi qui chante / hurle "the eyes of the tiger" quand le ciel entrepreneurial s'éclaire ? bon bref..)

📖 , tu es sur le point de découvrir l'outil qui va te permettre de mettre des mots sur tes ambitions : le manifeste

 

J'ai un truc pour toi. Un truc qui va t'obliger à savoir pourquoi. Pourquoi ton projet, pourquoi toi, pourquoi vous et surtout qui va t'obliger à garder de vue cette mission en toutes circonstances. Alors .... Attention roulement de tambour... Tam tam tam (oui ok, j'ai donné la réponse dans le titre)... cela s'appelle un M-A-N-I-F-E-S-T-E. Hein ? Et oui, pour garder la pêche entrepreneuriale, j'ai fait quelque chose lorsque je me suis lancée dans La Vraie Dose : écrire mon manifeste. Mais alors, qu'est-ce donc que cette affaire de manifeste ?

Le manifeste c'est un texte que tu écris quelqu'en soit le format (par exemple, pour LVD, j'ai choisi le format de la lettre, cela étant plutôt cohérent pour démarrer mes correspondances avec toi) dans lequel tu délivres la mission de ton entreprise en quelques phrases. Les partis politiques ou encore les associations jouent le jeu du manifeste depuis bien longtemps, peut-être que tu en as déjà lu un. Tu peux aussi jeter un oeil à celui que j'ai mis en première page du site de LVD. La structure d'un manifeste est généralement la suivante :
1. Tu te présentes en t'attachant à la cohérence que tu dois démontrer entre ton entreprise et toi
2. Tu explicites la mission de ton projet. On lit d'ailleurs très souvent cette formulation dans un manifeste : Avec mon projet, mon ambition est ...
3. Tu mets en exergue les valeurs que tu veux porter au travers de ce projet : l'entraide, le bien-manger, la qualité, le made in France, l'accès au savoir pour tous, que sais-je, tout ce qui te tient à coeur
4. Tu laisses comprendre facilement qui seront tes utilisateurs / clients / patients en t'adressant à eux. Tu peux par exemple utiliser une phrase comme : je veux m'adresse à toi qui...
5. Tu achèves ta rédaction avec une phrase entrainante pour créer de l'engagement auprès de ton lecteur / auditeur et l'inciter à passer à l'action : rencontrons-nous, discutons-en, rejoins-nous...

Attention, ceci est simplement une ligne directrice pour t'aider dans ta rédaction et t'éviter ainsi cette vilaine peur de la page blanche. Mais, souviens-toi qu'il s'agit de ton manifeste et qu'il n'y a pas un seul autre élément qui t'appartient plus dans ton projet, que ce soit dans la forme ou dans le fond. D'ailleurs, je te parle d'un texte depuis quelques lignes mais nous pourrions sans souci porter nos ambitions entrepreneuriales et nos valeurs au travers d'une chanson, d'une BD ou encore d'une vidéo... C'est toi le boss !!

 

😳 Un pourquoi, une mission, des valeurs, un manifeste... wahou est-ce que ce n'est pas un peu excessif pour parler de mon projet ?

 

Mettons-nous, à l'aise tout de suite, il n'y a pas de petit ou de grand pourquoi, de petit ou de grand manifeste. Toutes les entreprises du monde n'ont pas pour mission de sauver le monde (nous noterons d'ailleurs que certaines ne sont vraiment pas attachées à vouloir sauver le monde mais c'est un autre débat). Par exemple, si tu es sophrologue, ton pourquoi peut être, j'ai suivi une formation en sophrologie (pourquoi toi) car mon ambition était d'apporter un grand bien être à mes patients (pourquoi ton projet) car j'ai moi même vécu des phrases de stress effroyables par le passé et que j'aurais aimé rencontrer un-e sophro avec l'état d'esprit que je veux porter (pourquoi ton projet et toi). Idem, tu peux vouloir être graphiste freelance car tu ne veux pas être salarié et tu veux enfin choisir les clients avec lesquels tu collabores. Ou pas, cela peut être pour un milliard d'autres raisons, la seule règle c'est que c'est toi qui fixe le ton de ton manifeste.

Ton "pourquoi entrepreneurial" peut relever du fait que tu es simplement très bon à faire ce que tu fais, que tu ne t'imagines pas un instant porter un autre projet ou exercer un autre métier. Chaque entrepreneur et chaque entreprise a droit à son pourquoi. Ne te dis surtout pas que ce n'est pas pour toi, que cela n'a pas de sens dans ton projet car il a une petite échelle ou car tu as peur de ne pas être à la hauteur. Assumer pleinement son pourquoi c'est déjà porter ses ambitions haut et fort quelque soit la taille de ton projet, être bien meilleur à anticiper l'avenir pour son entreprise et enfiler le costume de l'entrepreneur dans lequel on a bien du mal à rentrer parfois (nous y reviendrons dans les prochaines semaines).

Alors, qu'il fasse 5 lignes ou 35, que tu l'écrives en ton nom ou en celui de ton équipe, que tu montes une startup, un ecommerce, une boutique, un restaurant, un blog ou que tu ouvres un cabinet, ta mission a de la valeur et ton manifeste aussi car ta démarche entrepreneuriale aura de la valeur pour toi et pour les autres (même si tu peux encore avoir du mal à y croire). De même, tu peux décider de l'afficher sur ton site ou dans ton établissement de façon très visible car tu as envie de partager ces convictions avec ceux qui voudront bien les entendre. Ou alors tu peux décider de garder ton manifeste sur une jolie feuille discrète au dessus de ton bureau car tu estimes que cela t'appartient et c'est tout aussi énergisant ! 

Sache aussi que ton manifeste n'est en aucun cas gravé dans le marbre puisque ta mission et tes objectifs entrepreneuriaux vont forcément évoluer au fil du temps. Tu es libre d'écrire encore et encore ton manifeste, d'en gommer un bout, de le réécrire intégralement, de changer une formulation un milliard de fois. Et c'est même plutôt sain, en fait, car ton manifeste va grandir au fil des mutations de ton entreprise. Si ton équipe s'agrandit, si ta stratégie de communication se modifie, si ton travail prend un autre format ou encore si ton business model (nous en reparlerons un peu plus tard) est totalement repensé, il n'y a rien de plus pertinent que de faire évoluer son manifeste car il se doit de toujours porter les missions de ton entreprise. 

 

🚀 J'ai une mission pour toi : écrire TON manifeste pour parler de TES ambitions entrepreneuriales car toi et ton projet le méritez !

 

Voilà, ce que je te propose pour cette semaine, si tu en as envie uniquement car tu es le boss et je ne suis que ta petite voix du lundi : trouver une petite heure dans la semaine pour prendre le temps de réfléchir à ce manifeste et si le temps décide de devenir ton ami, d'en venir à le rédiger. Laisse toi porter par l'inspiration que tu as au fond de toi ! Poser tes aspirations entrepreneuriales sur le papier c'est le premier pas pour t'emparer pleinement de ton projet, relever la tête lorsque les jours sont gris (voire gris foncés foncés) et de ne pas prendre les mauvaises directions en oubliant la raison qui a fait naître ton projet au départ. Imagine-toi, regarder chaque jour ton site ou la petite fiche au dessus de ton bureau et lire "Avec MonProjet, Mon ambition est de ... car je suis...". Allez, avoue que cela te donne déjà un peu de passion et d'énergie. Je suis sûre que tu es tenté de prendre une feuille, des post-its, des feutres, un tableau, tout ce qui te chante et de lancer un super brainstorming sur ta mission et tes valeurs !

Si tu veux, tu peux même me l'envoyer. Je te l'ai déjà expliqué, je suis moi même une apprentie entrepreneure et je n'y connais pas grand chose, je ne garantis donc aucunement la pertinence de mon retour. En revanche, je suis une humaine donc j'ai un poil plus de conversation et d'envie de papotage que ton ordinateur (enfin je l'espère)...

C'est sur cette belle évidence, qui était tout de même bonne à rappeler, que j'achève la rédaction de cette première newsletter. Peut-être qu'elle est un peu longue ? J'ai l'impression qu'elle dure un peu plus longtemps que deux tartines, je ne sais pas. D'un côté, je n'ai pas envie de t'écrire une newsletter moins de 30 secondes garanties te listant les 10 caractéristiques de l'entrepreneur qui débute... En tout cas j'espère que la lecture t'auras autant exaltée que j'ai pris plaisir à t'écrire. Dis-moi ce que tu en as pensé et n'hésite vraiment pas à m'envoyer ton manifeste ou au moins les pensées que cela t'inspire !

Je te souhaite une belle semaine entrepreneuriale et souviens-toi toujours de pourquoi tu entreprends / veux entreprendre, ça t'aidera à relever la tête quand elle est plongée dans tes chaussettes !

À lundi, 

 

Sarah François
sarah@la-vraie-dose.com
Fondatrice et Rédactrice @ la-vraie-dose.com
🔥"La Newsletter qui envoie, chaque lundi, une vraie dose d'énergie aux apprentis entrepreneurs !" 🔥



PS : Si tu veux que l'on reste main dans la main toute la semaine (moi ça me va), rejoins La Vraie Dose sur Instagram !

La Vraie Dose

La vraie Dose est la newsletter qui envoie, chaque lundi, une vraie dose d'énergie à ceux qui apprennent à entreprendre.

Site web : www.la-vraie-dose.com