View in browser

Bonjour!

Le Réseau des femmes en environnement est fier de vous présenter un projet sur lequel nous travaillons depuis plusieurs mois. Il s'agit d'une série de 10 défis éducatifs sur les rejets toxiques dans l'eau pouvant nuire à l'environnement et à la santé. Vous recevrez un défi par semaine durant 10 semaines. Pour chaque défi, plusieurs astuces vous serons données. Vous serez libre de choisir ceux qui correspondent le mieux à votre réalité. 

Notre objectif ultime: diminuer les rejets toxiques dans l'eau.

Merci d'y contribuer par vos gestes au quotidien.

Mais d'abord, avant de débuter.
Avez-vous signé la charte d'engagement moral ?

Si vous lisez ces lignes, c'est que vous souhaitez diminuer vos rejets toxiques dans l'eau. Vous pouvez dès maintenant signer la charte toute simple nous mentionnant que vous entreprendrez une ou plusieurs actions en ce sens. Le nombre de signataires nous permettra de savoir combien de personnes notre projet a pu sensibiliser.

Ainsi, nous souhaitons savoir si vous êtes prêt(e) à agir dès aujourd'hui? 

Je m'engage en signant la charte
Défi 1: Je choisis des produits nettoyants écologiques

Nous utilisons au quotidien de nombreux produits nettoyants qui contiennent des polluants pour l’eau. Chaque année, la famille canadienne moyenne utilise entre 20 et 40 litres de nettoyants. Que ce soient les savons à vaisselle, les antibactériens, les détergents ou les détachants, la plupart des produits nettoyants contiennent plusieurs substances toxiques ayant des rôles et des effets différents.

Vous pouvez lire sur vos étiquettes certains de ces ingrédients : acétone, alkylphénols, benzène, butane, cocamide et Lauramide DEA, éthanol, éther de glycol, formaldéhyde, laurethsulfate de sodium, parfum/fragrance, phtalate, PFC, toluène, triclosan, xylène. Ces ingrédients sont à éviter. En contact avec l’eau, mais également avec la peau ou simplement par inhalation, ils peuvent avoir des effets nocifs. En guise d’exemples :

Laurethsulfate de sodium

Ce produit est responsable de la production de mousse dans les différents savons. Il s’agit d’un ingrédient cancérigène qui interfère avec le développement des organismes (développement fœtale et durant la croissance). De plus, lorsqu’il se retrouve dans l’environnement, il est très persistant.

Parfums/fragrances 

Le terme parfum sur la liste des ingrédients représente en général un mélange complexe d’une dizaine de produits chimiques que les fabricants ne sont pas obligés de divulguer. Ces produits peuvent causer des allergies et de l’asthme, certains sont associés au cancer et à l’intoxication des neurones. Ils sont aussi nocifs pour les poissons et la faune.

Phtalates 

Ce produit sert de stabilisant aux parfums. Par contre, les phtalates bloquent l’effet de la testostérone, imitent les œstrogènes et modifient la production d’hormones thyroïdiennes. Ces effets négatifs le sont autant chez les humains que chez les espèces animales, dont les poissons.

Triclosan

Il s’agit d’un produit de synthèse utilisé comme antibactérien, antifongique, antiviral, antitartre et agent de conservation. Les antibactériens dans le milieu aquatique sont très préoccupants, car il existe des bactéries essentielles dans un écosystème qui seront tuées. Lorsque des bactéries sont constamment exposées à des antibactériens, elles ont tendance à s’adapter et devenir résistantes. Le triclosan peut également perturber le fonctionnement de la thyroïde chez l’humain. Il se dégrade en composés toxiques, cancérigènes, bioaccumulables et persistants dans l’environnement.

Lorsqu'un produit est «persistant dans l’environnement», que veut-on dire?

Une substance persistante dans l’environnement est une substance qui se dégrade très lentement dans l’environnement et qui est bioaccumulée dans les organismes ce qui augmente sa durée de vie dans le milieu.

Trucs pour diminuer les rejets toxiques dans l'eau

Voici donc plusieurs façons de diminuer les rejets toxiques dans l’eau associés aux produits nettoyants :

  • Prendre le temps de s’informer sur les produits nettoyants que vous utilisez au quotidien et vérifier la présence d’ingrédients à éviter dans vos produits.
  • Utiliser moins de produits ménagers différents! Il vaut mieux sélectionner quelques produits nettoyants ayant une liste d’ingrédients non nocifs et qui seront utilisés pour différentes tâches.
  • Faire ses propres produits. Voici quelques liens intéressants sur le sujet : Produits ménagers DIY, Messure.cc, Maison propre et Jardin vert. Guide de l'entretien ménager et du jardinage écologiques, Les Trappeuses
  • Favoriser les produits avec moins d’ingrédients.
  • Acheter des produits sans parfum ou pour peau sensible.
  • Acheter des produits bien homologués (Écologo, Écocert)
  • Éviter les antibactériens! Voir ce billet de la Fondation David Suzuki.

Votre défi cette semaine

Pourquoi ne pas fabriquer au moins une recette d'un produit trouvée sur un des sites vers lesquels nous vous référons et donner un échantillon à une connaissance? De cette façon, peut-être réussirez-vous à changer les habitudes d'une personne en plus de vous?

Références

David Suzuki Foundation. (2020). The Dirty Dozen. 

Parent, Lise. (2009). Sabotage hormonal. Téluq.

Ville de Montréal. (2006). Maison propre et Jardin vert. Guide de l'entretien ménager et du jardinage écologique.  

facebook linkedin
Réseau des femmes en environnement


scourcelles@rqfe.org
514-987-3000 #6684

Vous recevez ce courriel parce que vous vous êtes inscrit sur notre site ou à la charte d'engagement moral. Si vous ne souhaitez plus recevoir de courriels, cliquez ci-bas.

Se désabonner
MailerLite