view_in_browser
Adaptation, reliance, créativité

Quelques nouvelles de mon activité d'entrepreneur confiné

Salut, toi qui lis cette première newsletter. Merci de ton intérêt. J’espère pour toi et tes proches, que tout se passe au mieux, de mon coté, je vais bien.

Quelques points qu'on va aborder : 

  • Comment va mon activité ?
  • Créativité VS Confinement
  • Focus sur une pratique, le travail qui relie
  • Quelques contenus inspirants

Étrange période que ce confinement. Au-delà d’une situation assez grave et qui présente de nombreux défis, c’est une situation qui nécessite beaucoup de réinvention personnelle.

Pour moi, qui avais démarré mon activité en octobre 2019 autour de la facilitation et de la création de jeux sérieux, cela impose de recalculer son cap, de réfléchir, et de s’adapter en permanence. Avancer, en mode « effectual », et construire pas à pas la suite.

Pas de regrets. Malgré la situation, il est bon d’expérimenter l’entrepreneuriat. Avant, je m’imaginais souvent l’entrepreneur comme un baroudeur solitaire. C’est faux. Je n’ai jamais été aussi entouré. D’autres entrepreneurs, de professionnels, d’expert, de convaincus. Encore plus dans la période actuelle. Que ce soit au sein de ma CAE, de mon coworking, ou de mon réseau, les entrepreneurs sont solidaires face à la crise.

Un ralentissement, inévitable. Mon activité étant principalement basée sur des évènements en présentiels, j’ai subi quelques annulations, et il m’est devenu impossible de programmer ce type d’intervention. Pas d’inquiétudes économiques immédiates, mais il va falloir trouver d’autres modes pour exercer mon activité, des façons de tenir la distance si la situation se prolonge. J’expérimente les pratiques à distance, et je réfléchis à de nouvelles offres.

En attendant, des projets « sérieux » : La période est propice à ce que j’appellerai des projets « opportunistes » ;  créer de la valeur et de l'impact positif, malgré les circonstances.

L’occasion de travailler avec quelques partenaires, de tester des formats. Prenons quelques exemples :

  • Un projet de médiation au-delà des disciplines :Une initiative impulsée avec les amis d’Idées d’Après : Travailler sur des outils pour cartographier les controverses (scientifiques, médicales, politiques…) avec un cas d’étude d’actualité que je vous laisse trouver 😉
  • Un atelier d’initiation à la Gamification :Je suis en train de mettre au point et d’expérimenter un atelier pour initier à la gamification.  Mon objectif : permettre au participant de comprendre et d’expérimenter ce qu’on peut apprendre des jeux et de la conception de jeux, pour l’appliquer à son activité, aux enjeux sociétaux ou éducatifs. Le tout à distance pour l’instant.

Et aussi des projets ludiques et créatifs :

  • Des activités ludiques pour les familles  :Comme je suis persuadé que le jeu peut aider à occuper et stimuler dans des périodes compliquées, à apprendre, et à trouver des occupations, j’ai créé la page Confinement Ludique sur Facebook, qui propose des activités créatives ou de jeux, pour les familles, chaque jour. Si ça permet d’aider quelques parents à la recherche d’occupations, c’est déjà une belle victoire.
  • Un jeu narratif « La vie d’un Village » : J’ai eu l’occasion de concevoir un jeu en 24h pour la Gamejam #01 Do It Your Games PnP. C’est un jeu narratif qui permet de raconter, collectivement, autour d’une table ou en visio, l’histoire d’un village fictif à travers les âges. Le prototype « initial » est disponible sur le site de Do It Your Game ici , et je suis en train d’organiser des tests pour faire progresser le jeu avec les volontaires au fil des jours, donc n’hésites pas à me contacter si tu veux tester une version en cours.

Bref, ce ne sont pas les projets qui manquent pour moi.

Un petit focus : Un atelier inspiré du « Travail qui Relie » de Joanna Macy, qui permet l’expression des ressentis face à une situation, le partage, et d’aller de l’avant collectivement.

Pour moi, c’est une bonne illustration d’une facilitation au service des individus, qui fait du bien et créer des liens. Content de l’avoir vécu grâce à Lily Gros , et fier de l’avoir fait vivre, en le facilitant au sein de ma coopérative.

Et enfin, quelques contenus qui m’ont inspiré ces dernières semaines :

  • Cet excellent article (en anglais) sur le futur du travail par Laetitia Vitaud, et ce que nous en apprend cette période.
  • Le parcours Résilience et Transition, qui propose tout au long du mois d’avril de prendre du recul, d’aborder les différentes thématiques liées avec des articles et contenus de fond, et d’échanger avec les autres participants. Cela donne matière à penser.
  • Cette traduction par Artizest, d’un article de Nina Simon « Comment puis-je contribuer ? 4 étapes pour trouver une réponse », qui aide à penser les possibilités d’actions des acteurs culturels actuellement, mais peut aussi inspirer d’autres secteurs d’activités. C'est le bon moment pour se poser, réfléchir, et voir ce que nous pouvons apporter.

Voilà pour les nouvelles. J'espère que la lecture aura été utile et/ou agréable. N'hésite pas à m'écrire pour plus de détails sur un point, pour proposer des améliorations ou des sujets que tu aimerais que j'aborde.

Passe une bonne journée et à bientôt ! 

Michael

Michael BUROW Porté par PORT PARALLÈLE – SCOP SA – 492 196 209 000 26

michaelburow.fr

70 rue amelot, Paris
France

facebook twitter instagram

Vous recevez ce mail parce que vous vous êtes inscrit sur notre site ou parce que vous avez effectué un achat.

Se désabonner