des métèqueries festives au menu
👉 Lire en ligne (meilleur affichage)
desoriental
youyouyouyou
Le média métèque souffle sa première bougie !

🙏 Gratitude

Coucou, c'est Soumaya de Désoriental 👋.⁠ Une fois n'est pas coutume, je montre ma tête de timide 😅 !⁠ Pourquoi ? â 

Parce que chaque jour, j'ai des conversations qui me remplissent avec certain.e.s d'entre vous, sur la richesse / le casse-tête qu'est la double culture ! ⁠

Alors je me dis que je vous dois bien ça, de vous en montrer un peu plus sur qui est derrière le compte instagram et la newsletter Désoriental, vous qui me faites confiance et me partagez toutes ces belles histoires 🙏🤗.

Et puis aussi parce qu'en décembre, Désoriental souffle sa première bougie 🎊🎂 après une sacrée année 2020, faite de beaux accomplissements, de belles rencontres, mais aussi de beaucoup de moments de doute et d'épreuves, tant collectives que personnelles.⁠

➡️ Eh bah tout ça mon gars, ça me donne envie de mothafuckin' CÉLÉBRER !!!⁠

👉 Dis-moi en réponse à ce mail le post instagram ou la newsletter que tu as le plus aimé.e en 2020, comment tu aimerais voir évoluer le média en 2021, tes idées, envies de collaborations, de formats, de sujets ... Je suis toute ouïe et ouverte à toute nouvelle métèquerie ðŸ‘‚😉⁠ !

👉 Un immense merci de suivre Désoriental, et tu si tu aimes ce que tu y trouves, n'hésite pas à partager tout ça ! C'est un précieux soutien pour faire grandir le projet 🙏🙏🙏⁠.

Soumaya, créatrice de Désoriental

🎉 Célébration

Pour marquer le coup, chaque semaine de décembre sur le compte Instagram de Désoriental, il y aura une rencontre LIVE avec un.e third-culture kid inspirant.e !

Un third-culture-quoi ?

Un.e third-culture kid, c’est une personne née dans une culture différente de celle(s) de ses parents, et qui compose et construit à partir de cette double culture une troisième culture, sa “third culture”, distincte de ses cultures d’origines ! On n’a pas d’équivalent en français alors on va le dire en anglais !

😃 4 third-culture kiffs Danse, Food, Musique et Poésie t’attendent donc sur Instagram dès ce vendredi pour célébrer les identités franco-x, du Maghreb à l’Asie du Sud en passant par toute la Méditerranée et le Moyen-Orient !

👳🏽‍♂️ Vous avez-dit "métèque" ?

Cet anniversaire, c’est enfin l’occasion de se pencher sur ce fameux "métèque" de "Désoriental, média métèque" !

Le métèque, du grec ancien métoïkos, “celui qui a changé de résidence”, c’est le statut du déraciné dans la cité, ni citoyen, ni étranger, un peu les deux.

Le métèque devient un terme politique important chez les nationalistes à partir de la fin du XIXe siècle . On le retrouve notamment chez le penseur Charles Maurras pour désigner l’un des “quatre Etats confédérés” qui détruisent la patrie de l'intérieur, aux cotés des protestants, des Juifs et des francs-maçons.

Plus personne ne dit “métèque” aujourd’hui, mais ce mot est la matrice de tous les autres mots, de tout le vocabulaire péjoratif inventé pour désigner cet Autre, présent sur le sol français et dont il faut se méfier car s'il maîtrise les codes du pays, il a en fait son propre agenda, cet Autre que l’on a aussi pu appeler le crouille, le bicot ou encore le bougnoule.

Aujourd’hui on utilise le terme plus neutre d’“immigré” ou d’“enfant d’immigré” pour désigner le métèque, au sens étymologique du terme.

Plus d’insulte donc, mais régulièrement de nouveaux qualificatifs que l’on doit à la communication politique pour désigner cette figure de l'ennemi intérieur : le métèque c’était l’indigène, puis le voleur d’allocs, ajoutez à cela le bruit et l’odeur, la racaille, le barbu, le non-souchien, le grand-remplaçant, etc., etc.

🎧 La French Métèque Plilist

La playlist démarre avec Le Métèque de Moustaki, gréco-italien né Giuseppe, devenu Youssef en Egypte où il a grandi jusqu’à ses 17 ans, puis Georges en France, où il est devenu français à seulement 51 ans.

Le-saviez-vous : la chanson a été adaptée dans une dizaine de langues, et toutes les versions ont éludé le mot “métèque”, faute d’équivalent. Le métèque, c'est une exception française !

Le “métèque” de Moustaki revient dans plusieurs chansons de la playlist, dans la même démarche que dans la chanson d'origine : recycler une insulte raciale désuète autrefois subie en identité fièrement et pleinement nommée, ramener de la profondeur historique et en même temps mettre à distance l’histoire pour parler de racisme, de créolisation, et de tous les points de tension dans le débat, bien vivant lui, autour de l’identité française.

Petit bonus : cette chronique confinée de Pop n’ Co avec Brigitte Fontaine, qui donne l'un de ses morceaux préférés de Moustaki, Pêcheur, qui est une reprise en français de la chanson Esh Enta de l'immense musicien et interprète égyptien Farid El Atrash, et où Brigitte Fontaine affirme que Le Métèque ne fait sûrement pas pas partie des meilleurs chansons de Moustaki !

👉 S'inscrire ou lire les anciennes newsletters | ðŸ‘‰ Partager cette newsletter :

de l'in(sta)spiration
la beauté sauvera le monde
insta1
insta2
insta3
Désoriental

Tous droits réservés ©

instagram facebook website

Tu reçois ce mail parce que tu t'es inscrit.e via un formulaire ou sur demande.

Se désabonner -snif-
desoriental