EDITO # 2

 

Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui ont manifesté leur enthousiasme en lisant le premier numéro d'Entracte. Ceci nous conforte dans l'idée qu'une gazette pendant ce confinement avait du sens. Garder des liens, mettre la culture sur le devant de la scène, vous faire découvrir les coulisses de l'opéra, tout cela était utile et cette parenthèse instructive et réconfortante, bienvenue.
Entracte a aussi pour particularité d'être "participative", nul besoin d'être chef d'orchestre, metteur en scène ou musicologue pour s'exprimer sur la musique, pour faire part de vos dernières découvertes, vos remèdes musicaux, vos réflexions même sur d'autres thèmes qui vous tiennent à coeur en ce moment et que vous souhaitez partager... C'est pourquoi, dans Entracte, nous vous donnons la parole ! N'hésitez pas à laisser vos messages sur notre répondeur téléphonique dédié ou à nous envoyer vos textes par mail, des éléments qui viendront enrichir la gazette.
Parce que l'une des missions de Clermont Auvergne Opéra est aussi de créer, vous retrouverez régulièrement dans Entracte des extraits ou la totalité d'une de nos productions, aujourd'hui nous avons selectionné La Grande Duchesse de Gérolstein.
Si cette période nous met tous à l'épreuve pour différentes raisons, les arts et la culture en général, ont, eux, les moyens de la rendre moins difficile et nous rappellent, s'il en était nécessaire, leur caractère essentiel.

A toutes et tous, je souhaite une bonne lecture.

 

Jean-Pierre Henriot, Président de Clermont Auvergne Opéra

   SOMMAIRE

 


             LE METIER DU JOUR Costumière, avec Véronique Henriot
             LA
PAUSE CAFE avec Solen Mainguené, soprano
             NOTRE
SELECTION d'évasions musicales
             VOS MESSAGES sur notre répondeur téléphonique
             LE COIN des petits et grands enfants
             LA RECETTE MUSICALE de l'Opéra, par Pierre Thirion-Vallet
            
ACTU projet baroque d'Antonio Florio
            
COURRIERS des lecteurs

 

            

METIER DU JOUR

COSTUMIERE

Derrière chaque costume des productions de Clermont Auvergne Opéra, ce sont plusieurs semaines de travail. Véronique Henriot nous présente son métier de costumière, métier aux multiples facettes. 
(photos : Véronique Henriot).

Bien plus qu’une couturière !

En accord avec l’univers imposé par le metteur en scène, donc Pierre Thirion-Vallet, je dois faire preuve d’imagination et de réflexion pour livrer un maximum d’indices sur la psychologie des personnages à habiller. Je dois étudier la mode des époques choisies, au niveau des vêtements mais aussi des accessoires (chaussures, bijoux, sacs etc...) des coiffures et des maquillages.

Dans le domaine du th√©√Ętre et du lyrique, contrairement aux films historiques, je peux prendre la libert√© (en accord avec Pierre) de jouer avec une √©poque en la ¬ę¬†d√©poussi√©rant ¬Ľ, soit par le choix des √©toffes, des coloris ou des mati√®res soit en modernisant les formes.

 

Ingéniosité

Il me faut aussi tenir compte du bien-être des artistes : le costume doit être léger même s’il semble épais. Il doit permettre à l’artiste de bouger librement et dans certains cas de pouvoir être enlevé rapidement ou facilement pour les besoins de la mise en scène.

La plupart du temps, je le double d’une matière en coton pour diminuer la transpiration. Je dois également choisir des tissus qui s’entretiennent facilement, ne disposant pas toujours suffisamment de temps pour le nettoyage entre deux représentations. Depuis peu, les pressings ne pratiquent plus de nettoyage à sec ce qui complique encore les choses. Pour cette raison, la plupart des tissus sont lavés avant d’être coupés, s’ils doivent rétrécir ou se déformer, autant que ce soit avant la réalisation. J’en ai fait l’expérience récemment.

Je dois aussi tenir compte du physique des artistes pour valoriser leurs atouts tout en dissimulant si besoin certaines imperfections. Plus l’artiste s’empare de sa seconde peau, plus il est à l’aise avec son personnage.

Respect du budget

En tant que costumière, j’ai aussi la charge de respecter le budget que m’a attribué la production. Après avoir décidé du choix des matières, je calcule le métrage avant de me lancer dans les achats.

Travail d’équipe

Il me faut ensuite constituer une équipe pour la réalisation de ces costumes. Un costumier ne doit pas avoir peur de mettre ses idées en avant et il se doit de trouver le bon compromis avec le metteur en scène. Bref, pour pratiquer ce métier, il faut être suffisamment perchée et avoir les pieds sur terre !

 

Véronique Henriot - Costumière

LA PAUSE CAFE

avec Solen Mainguené

Chaque semaine, nous vous proposons une pause café en compagnie d'une personnalité du monde de la musique, des arts, de la littérature.... Aujourd'hui, il s'agit de Solen Mainguené que vous aviez peut-être déjà écoutée lors du 26ème concours international de chant de Clermont-Ferrand.
(entretien : Marie Serve).

EVASIONS MUSICALES

SELECTION VIDEO POUR CULTIVER L'OPTIMISME

Film "Alam Flamenca"
(3'22 min)
Une immersion chez un luthier que nous suivons au fil des étapes dans la fabrication d'une guitare. Jolie ambiance musicale et belles images. Un bel hommage au savoir-faire du luthier.
Voir le Court métrage "Alma Flamenca"

 

Le rythme dans la peau
(10 min env)
Vous ne savez pas jouer d'un instrument, mais vous savez peut-être taper des mains ? ... Avec Stomp vous allez découvrir que l'on peut jouer avec tout. Vous repenserez à eux lorsque vous passerez le balai, ferez la vaisselle...
Extrait du spectacle : par ici

Excentrique et loufoque
(2h22)

Savourez la Grande-Duchesse de G√©rolstein imagin√©e par le g√©nial d'Offenbach. Pour vous mettre de bonne humeur mais aussi r√©fl√©chir √† notre monde plus enclin √† la guerre qu'√† l'entente cordiale, rien de mieux que cette production "maison" port√©e par Anne Derouard dans le r√īle titre sous la baguette d'Amaury du Closel.
La Grande Duchesse de Gérolstein

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

VOS MESSAGES

LE REPONDEUR TELEPHONIQUE

Difficile de se lancer, pourtant certains d'entre vous se sont jetés à l'eau. La sélection de la semaine est présentée par Floriane.

Et vous ? N'hésitez pas à compléter, réagir et déposer vous aussi vos messages sur notre répondeur téléphonique. Coup de coeur musical, questionnement, poème, recette... Vous avez carte blanche ! Mais si vous préférez avoir un thème imposé alors le voici : "Racontez-nous la chanson ou la musique de votre enfance".

Maintenant à vos combinés !
On attend vos messages au 04 73 29 23 44 du lundi au vendredi, entre 9h-12h ou 14h-17h.

 

ECOUTEZ LE REPONDEUR !

LE COIN DES PETITS ET DES GRANDS ENFANTS

L'OPERA EN FAMILLE

Rébus 1

Rébus 2

Coloriage codé

Activité zen par excellence, pour les petits mais on sait que les grands aiment aussi, laissez vous tenter par un coloriage codé et soyez surpris par l'image que vous allez ainsi révéler...  (voici le lien du doc à imprimer)

RECETTE MUSICALE

POUR CREER UN OPERA

Pierre Thirion-Vallet nous présente les ingrédients qui composent un opéra. 

LE LIVRET
Ce sont les paroles de l'opéra. Le mot vient de l'italien "libretto" (petit livre) désignant le texte des opéras.
L'ad√©quation entre un livret et une musique tient autant √† la bonne collaboration entre le librettiste et le compositeur qu'au choix du sujet abord√©. Bien des livrets peuvent vous para√ģtre "tartes" √† souhait mais combien sont magnifiques : ceux des Noces de Figaro, de Don Giovanni ou de Cosi fan tutte par exemple !

LE TH√ąME
En musique, c'est une phrase musicale r√©p√©t√©e au moins une fois. Le terme est utilis√© d√®s qu'une phrase musicale appara√ģt plusieurs fois dans une m√™me oeuvre. Le th√®me peut √™tre associ√© √† un personnage, un objet, un sentiment ou une id√©e. Wagner inventera le leitmotiv, "motif conducteur". Ecouter aussi l'ouverture de La Traviata de Verdi et vous avez d√©j√† le th√®me r√©current de cet op√©ra bouleversant.

L’AIR OU L’ARIA
C'est le passage d'un opéra, généralement détachable dans lequel un personnage seul chante avec accompagnement d'orchestre. Les quatre structures les plus répandues de l'air sont :
- L'ARIA DA CAPO
Sous la forme d'une première partie (A), puis d'une deuxième (B), puis à nouveau de A "orné" c'est-à-dire décoré de notes virtuoses ajoutées par le chanteur selon
son bon vouloir et ses capacités. Attention aux chanteurs qui veulent trop en faire et qui déforment la mélodie même de l'air !
- L'AIR EN RONDO
Sous la forme A B A C A, la partie A jouant pour ainsi dire le r√īle de refrain, avec des "couplets" diff√©rents.
- L'AIR EN DEUX PARTIES
AB qui correspond généralement à un Lent-Vif.
- L'AIR CONTINU
Il se construit sans articulation marqu√©e et qui s'encha√ģne avec la suite de la partition.

 

LE R√ČCITATIF
Passage d'une partition o√Ļ le rapport texte musique est invers√© en faveur du texte. Le r√©citatif permet √† l'action d'avancer. Le chanteur adopte un d√©bit proche du langage parl√©. Ce "r√©citer en parlant" recitar cantando, est d'ailleurs √† l'origine de l'op√©ra. En r√®gle g√©n√©rale, les mauvais chanteurs n'aiment pas ces moments. Janine Reiss (r√©p√©titrice √©m√©rite) mettait un point d'honneur √† passer des heures avec nous pour rendre les r√©citatifs les plus vivants possibles.

LE CONTINUO
Accompagnement en partie improvisé du récitatif, confié simultanément ou successivement à des instruments aussi divers que le clavecin, l'orgue, la harpe, le luth…

L‚ÄôOUVERTURE OU SINFONIA OU PR√ČLUDE
Page de musique purement orchestrale jouée au début, rideau fermé. Plusieurs types d'ouverture existent : celle qui n'a aucun rapport avec la suite de l'histoire, celle qui est une sorte de "pot pourri" des thèmes musicaux les plus importants de l'opéra, celle dite "wagnérienne" en référence au compositeur qui introduisait une pincée de thèmes à développer plus tard dans le drame.

L’ENSEMBLE
Passage d'un op√©ra o√Ļ deux personnes au moins joignent leurs voix. Les duos, les trios, les quatuors et autres quintettes sont donc des ensembles.

LA MUSIQUE DE SC√ąNE
Présence d'un petit groupe instrumental sur la scène ou en coulisses, ce qui crée un effet de distance entre la musique "pure" qui jaillit de la fosse d'orchestre et d'une musique "fictive" qui fait partie intégrante de l'histoire.

Bref, vous prenez tout cela, vous laissez mijoter de une semaine pour les plus dou√©s (Rossini par exemple) √† plusieurs mois ou ann√©es pour les plus durs √† la t√Ęche (on taira leurs noms!) et vous obtenez un op√©ra.

ACTU

DU C√ĒTE DES AMIS

Le chef d'orchestre Antonio Florio (membre d'honneur de CAO) ayant fondé à Naples la Cappella Neapolitana, orchestre consacré au répertoire baroque napolitain et italien, s'associe au ténor anglais Ian Bostridge pour l'enregistrement d'un prochain album baroque.

Ces deux pointures lancent par le biais de leur agent Mario-Giovanni Ingrassia, une campagne de dons pour réaliser ce CD qui sortira chez Warner  : https://www.gofundme.com/f/tormento-damore-nuovo-cd-bostridge-florio

Ian Bostridge est un ténor connu tant pour ses récitals que pour ses participations dans des opéras. Il avait donné à Clermont-Ferrand un Voyage d'hiver de Schubert d'anthologie, dont il est un des spécialistes.

Pour rappel, vous retrouverez Antonio Florio pour le Stabat Mater de Pergolèse, le 29 avril prochain à l'Eglise St-Genès les Carmes à Clermont-Ferrand.

COURRIERS DES LECTEURS

Quelques-uns de vos remerciements, qui font toujours plaisir !

Merci pour ce superbe cadeau. Françoise.

---------

Merci pour cette agréable gazette. Bon courage à toute l'équipe. Francis.

---------

Merci pour ce grand travail. A bient√īt au prochain num√©ro.... Bien cordialement. Catherine.

---------

Le t√©moignage √©mouvant de Jean, √† 95 ans, la plume facile et l'ou√Įe aiguis√©e !¬†

Chers amis d‚ÄôEntracte, Acceptez tous mes compliments pour la naissance d‚ÄôEntracte; ce bulletin va donc prolonger les belles initiatives que le public auvergnat doit depuis des ann√©es √† l‚Äô√©quipe de Pierre Thirion-Vallet. Je suis maintenant tr√©s √Ęg√© (95 ans r√©volus dans 2 mois), et par ailleurs aveugle, mais les oreilles n‚Äôont pas n√©cessairement le destin des yeux. Je dois au groupe lyrique de Clermont, dont l‚Äôaction pers√©v√©rante vient de recevoir sa reconnaissance nationale, quelques unes des plus heureuses soir√©es de ma fin de vie et je suis content de pouvoir gr√Ęce √† Entracte, vous en exprimer toute ma gratitude. Assur√© qu‚Äôil en ira de m√™me longtemps encore pour votre fid√®le public d‚Äô Auvergne et d‚Äôailleurs, je le suis √©videmment moins en ce qui me concerne; mais gr√Ęce √† vous et √† quelques dates, le d√©nouement aura √©t√© beau.¬†Merci √† tous. Jean.

---------

Et pour terminer quelques recommandations radiophoniques, pour un plaisir partagé.

Merci !! dans les √©missions de France Musique, je vous propose d'ajouter : "le Bach du dimanche" de 7h √† 9h, tous les dimanches comme son nom l'indique, et la soir√©e baroque le mardi √† 20 h....encore merci et ..... √† bient√īt ? MF.

A VOS CLAVIERS !

ENVIE DE PARTICIPER ?

N'hésitez pas à participer, envoyer vos textes par mails et laissez vos message sur notre répondeur. lls nous permettront d'enrichir notre prochain numéro d'Entracte ! Au plaisir de vous retrouver d'une façon ou d'une autre.

INFOS PRATIQUES :
- Laisser un message sur notre répondeur  : 04 73 29 23 44 entre 9h et midi ou 14h et 17h, du lundi au vendredi.

- Envoyer vos textes par mail à contact@clermont-auvergne-opera.com...


En vous souhaitant une excellente semaine !

L'équipe de CAO.

Envoyer un texte par mail
Facebook Youtube Instagram

FORWARD
MailerLite