Édition spéciale de la Gazette du Nootilus Voir dans un navigateur
La brève du Nootilus
— Petit scoop d’actualité créatrice —
En bref
Le Conte n°12 est à écouter !
La Muse (partie I), 12e Conte de la Mansarde

Après un mois de juillet en absence grecque, un mois d’août sur les chapeaux de roue, je suis heureux de vous proposer le dernier Conte de la saison, en deux parties ;

La Muse, partie 1 – Un coup de psychopompe

Où l’on suit la balade onirique et inattendue d’un auteur en manque d’inspiration…

À écouter sur vos plateformes de ballado-diffusion préférées :

Écoutons cela…
À votre écoute
Un micro-sondage

Avec la sortie du 12e Conte, peut-être avez-vous remarqué que les versions vidéo, sur Youtube (voir lien) et Vimeo (voir lien) ne sont pas à jour, et sont arrêtées au 8e épisode.

La première question que je désirais vous poser est la suivante : est-ce que je dois créer les épisodes manquants, parce que vous appréciez ces versions, ou est-ce que vous privilégiez la version audio seule, auquel cas ces vidéos sont inutiles ?

La seconde question concerne cette nouvelettre proprement dite ; j’ai promis de n’en envoyer une que tous les 15 jours (quand je m’y tiens…), mais je voudrais savoir si vous acceptiez de recevoir, en plus de la gazette régulière, des annonces brèves et aléatoires lorsque j’ai quelque chose à annoncer en dehors du planning ordinaire ?

Pour répondre à ces deux questions, cliquez allègrement sur les boutons ci-dessous :

Oh, non, c’est déjà fini ?

En attendant la nouvelettre suivante, vous pouvez me contacter par ces moyens un peu magiques :

Bravo, vous avez atteint la fin de cette nouvelettre !
Vous trouverez peut-être l’illumination en cliquant sur le bonbon…

Un bonbon
Partagez avec Mark Partagez avec Mark Pouitez avec Jack Pouitez avec Jack Spamez vous amis Spamez vous amis
Fait à la main avec un ordi

au Village du Soleil, Aix-en-Provence

Vous recevez ce mail parce que vous vous êtes enrôlé dans mon armée qui s’apprête à déferler sur le monde. Si vous préférez rejoindre la résistance qui n’a aucune chance, cliquez sur le lien ci-dessous :

Se désabonner
MailerLite