Communiqué de presse - Dénonciation pour le respect de l'interdiction de la pêche no-kill

L’ASSOCIATION PEA DEMANDE L'APPLICATION DE LA LOI CONCERNANT LA PÊCHE "NO-KILL"

(Photo: 20 Minutes)

À la suite d'un article dans le 20 Minutes de ce jour sur la capture d'une carpe, l'association PEA a dénoncé le pêcheur responsable auprès des services vétérinaires pour violation de l'Ordonnance sur la protection des animaux.

Dans la publication en question, nous apprenons qu'une carpe de 26,6 kg a été pêchée dans le lac de Bret où elle a ensuite été relâchée. Le pêcheur responsable est décrit comme un adepte de la pêche dite "no-kill", ce que confirme son profil Facebook. Il y exhibe de nombreux poissons, se félicitant par ailleurs dans une publication qui critique l'article de loi suisse, d'être "100%NoKill".

Or, selon l'art. 23, al. 1, let. a de l'Ordonnance sur la protection des animaux, il est interdit de "pêcher les poissons à la ligne dans l'intention de les remettre à l'eau". L'association PEA - Pour l'Égalité Animale a donc dénoncé cette personne auprès des services vétérinaires vaudois pour exercice illégal d'une pêche interdite.

Fabien Truffer, porte-parole de l'association, commente: "Il n'est pas question pour nous de critiquer le fait d'avoir remis cette carpe à l'eau. C'est évidemment mieux que de l'avoir tuée. Ce que nous dénonçons, c'est que cette personne puisse pratiquer une forme de pêche qui est explicitement interdite par la loi."

Dans le rapport de la Commission fédérale d'éthique concernant l'utilisation éthique des poissons, nous pouvons lire: "De l’avis unanime de la CENH, la pêche à la ligne par pur plaisir (p. ex. le no-kill), déjà interdite, n’est pas justifiable du point de vue éthique."

La pêche "no kill", comme toute autre pêche, cause une panique intense au poisson; en outre, la blessure due au hameçon peut entraîner une longue agonie, lorsqu'elle s'infecte et rend impossible de s'alimenter.

Et Fabien Truffer de se demander: "Comment se fait-il que la pêche "standard" ne soit pas également interdite? En effet, elle implique également de faire souffrir des poissons par pur plaisir, étant donné qu'il n'est pas nécessaire de les manger pour vivre en bonne santé."

0

Contacts médias

Fabien Truffer - 078.760.81.10 / fabien.truffer@asso-pea.ch

Pia Shazar - 079.922.83.86 / pia.shazar@asso-pea.ch

Twitter Facebook Instagram

PEA - Pour l’Égalité Animale est une association qui a pour but de mettre fin au spécisme, cette discrimination arbitraire fondée sur le critère d’espèce.

Présente sur l’ensemble de la Suisse romande, où elle mène depuis 2014 des actions de lutte pour les animaux, PEA est également l’initiatrice de campagnes internationales comme la JMFS - Journée mondiale pour la fin du spécisme et la JMFP - Journée mondiale pour la fin de la pêche, désormais relayées par des dizaines de groupes animalistes dans le monde.

www.asso-pea.ch - info@asso-pea.ch